/ / /

Acquisition d'un fauteuil roulant

/

Assurance fauteuil roulant

Assurance fauteuil roulant

Sommaire HAUT

Assurance fauteuil roulant

Écrit par les experts Ooreka

Pourquoi une assurance pour son fauteuil roulant ?

On n'y pense pas toujours, mais certains fauteuils roulants sont – au regard de la loi – considérés comme des véhicules à moteur. Il s'agit du fauteuil roulant motorisé. Il faut donc opter pour une assurance pour fauteuil roulant.

Comment le fauteuil roulant électrique doit-il être assuré ?

Les garanties

Le contrat d'assurance d'un fauteuil roulant, plus particulièrement d'un fauteuil roulant électrique doit proposer, comme pour un véhicule à moteur, les garanties suivantes :

  • responsabilité civile (dommages corporels ou dommages matériels),
  • défense et recours,
  • incendie, vol,
  • dommages tous accidents.

Bon à savoir : les sociétés d'Assurance sont nombreuses à proposer un contrat comprenant une assistance.

Tarifs et Franchises d'une assurance pour fauteuil roulant

Certaines compagnies d'Assurance peuvent proposer d'inclure le fauteuil roulant dans la cotisation de l'assurance habitation (responsabilité civile) sans aucun surcoût.

D'autres assureurs proposent un contrat spécifique d'assurance de fauteuil roulant moyennant une cotisation annuelle.

Comme dans tout autre domaine, les tarifs des compagnies d'Assurance sont variables et il est nécessaire, avant de souscrire un contrat d'assurance pour un fauteuil roulant, de demander des devis et de les comparer. Les prix sont généralement compris entre 40 et 130 € par an. Il est aujourd'hui possible de négocier les tarifs.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !